Les fondements de la famille spirituelle, l'église

Marc 3.34-35 : « Puis, jetant les regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui : Voici, dit-il, ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma soeur, et ma mère ».

Ces paroles de Jésus interviennent alors que sa mère Marie et ses frères viennent le voir. Jésus ne dit pas cela pour rejeter sa famille mais il pose les fondements de ce que doit être la famille spirituelle, à savoir l'église.


Savoir regarder à l'autre.

Il nous est dit que Jésus jeta les regards sur ceux qui étaient assis avec lui. Les relations dans la famille spirituelle doit nous amener à savoir regarder à l'autre parce que Jésus lui-même a su regarder tous ceux qui étaient assis avec lui.

Oui notre famille dans la chair est importante mais Jésus montre que notre famille spirituelle l'est au moins tout autant mais savons-nous regarder à l'autre? Littéralement, considérer l'autre et lorsque nous nous rassemblons, on ne doit pas seulement chercher à regarder ceux qui nous sont proches mais à considérer chacun car tous ceux de la famille spirituelle sont importants.

Jésus regarde ceux qui sont assis et pas ceux qui sont debout. Dans un rassemblement, s'assoir va démontrer toute l'ouverture de notre cœur. Celui ou celle qui met des distances conservera cette position debout dans son cœur. Mais Jésus regarde et considère ceux qui sont assis. C'est l'image de l'humilité et c'est ce sentiment que nous devons rechercher dans nos rapports mutuels. On ne peut considérer l'autre que si notre cœur est empreint d'humilité.

Ensemble, apprenons à considérer avec humilité chacun de nos frères et de nos soeurs.


Savoir qui est le centre.

Si Jésus considère et jette les regards sur ceux qui étaient assis avec lui, il regarde ceux qui sont autour de lui. Et ce qui nous permettra de faire partie de la même famille spirituelle, c'est d'être tous centrés sur Jésus seul.

La bible nous parle de Jésus comme étant la pierre angulaire, la clef de voûte de l'église mais dans nos rapports mutuels, est-ce toujours Jésus qui est au centre? Nous avons besoin de savoir qui est au centre de notre cœur, de nos pensées, de nos motivations.

Il est tellement facile de se concentrer sur ce qu'on aime ou n'aime pas, sur ce qu'on veut ou ne veut pas mais sur quoi, sur qui devons nous nous concentrer lorsque la famille spirituelle se rassemble? Tout n'est pas parfait si ce n'est Jésus.

Ensemble, concentrons nous sur le parfait, sur Jésus et laissons le demeurer au centre, régner au milieu de nous.


Savoir quelle volonté prévaut.

Enfin Jésus dira que son frère, sa sœur, sa mère, ce sont ceux qui font la volonté de Dieu.

Seule la volonté de Dieu prévaut, c'est sa volonté qui est bonne, agréable et parfaite. Nous sommes prompts à rechercher la volonté de Dieu lorsque nous avons besoin d'une direction, lorsque nous vivons une difficulté. Jésus utilise le mot quiconque qui signifie aussi "quoi qu'il arrive" ou encore "quel que soit". Cela nous montre que ce qui fait de nous des membres de la famille de Christ, ce n'est pas une adhésion ou d'être dans le même lieu, ni de rechercher la volonté de Dieu occasionnellement mais c'est d'être dans une recherche constante de sa volonté pour nous tous.

Ensemble, cherchons la volonté de Dieu pour la famille spirituelle que nous composons.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout