Témoins de bonté

Ephésiens 4.32 : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ ».


Ce passage nous parle de la marche du croyant lorsqu'il est remplit du Saint-Esprit et la conclusion de la description de cette marche se résume en trois qualités que Paul met en avant et nous exhorte à les exprimer les uns envers les autres.


La première qualité est la bonté. La bonté est quelque chose de totalement gratuit. Qui s'exprime sans rien attendre en retour. Et Jésus est l'exemple parfait de celui qui a tout donner sans rien attendre en retour.

La bonté fait souvent défaut dans nos pensées, paroles ou actions et de nous-mêmes nous n'arriverons pas à exprimer cette bonté naturellement envers les autres. C'est pour cela qu'on a besoin d'être remplis du Saint-Esprit afin qu'il produise en nous ce fruit de l'Esprit avec cette facette qui est la bonté.

La bonté nous amènera à être altruiste, bienveillant et l'apôtre Jean nous invite à être bon en pratiquant le bien. Car la bonté se démontrera par le bien que nous ferons aux autres.


La seconde qualité que Paul cite est la compassion. Dans un monde individualiste, où chacun est centré sur soi, la compassion est le fait de souffrir avec la personne qui souffre. Encore une fois, Jésus en est le parfait exemple, lui qui a été à plusieurs reprises ému de compassion.

La compassion dépasse la simple émotion mais c'est littéralement être remué au plus profond de son être et la compassion pousse à agir avec bonté. Et cette qualité de la compassion implique forcément l'absence de tout jugement ou condamnation de la personne.

Nous avons besoin d'être animés de la compassion du Seigneur pour les uns et les autres. Par la compassion de Dieu, nous serons les véritables témoins de l'amour de Dieu. L'amour est cette marque qui fait de nous des disciples de Jésus.


Enfin Paul donne cette qualité de savoir pardonner réciproquement. C'est certainement l'une des qualités les plus difficiles à avoir et à mettre en pratique. Et si peut-être nous penserions que notre non-pardon envers quelqu'un est légitime, Paul rappelle que nous-mêmes, Dieu nous a pardonné.

Le Seigneur nous a pardonné bien avant que nous lui demandions pardon et nous, nous avons tellement de difficultés à pardonner. Si nous sommes compatissant et bons les uns envers les autres, nous pourrons vivre le pardon. Sans l'amour de Dieu, qui nous poussera à être bons et compatissants, notre pardon reste imparfait.

Et Paul insiste sur la réciprocité car le pardon n'est parfait que lorsqu'il est vécu de toutes les parties. Pour vivre le pardon, considérons le plein pardon que Dieu nous a accordé et pardonnons-nous réciproquement.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout