La communion fraternelle n'est pas une option !

Actes 14.20 : « Mais, les disciples l'ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville ».


Alors que Paul prêche la parole à Lystre, il va être lapidé et trainé en-dehors de la ville, laissé pour mort. Et on voit combien la communion fraternelle va être primordiale.


Alors que Paul est laissé pour mort, les disciples vont l'entourer.

Ce geste des disciples va montrer leur profond attachement à leur frère. Paul vient d'être lapidé, il y a une forte persécution mais malgré les dangers et les regards, ils prennent position afin de soutenir et protéger leur frère à terre. Ce n'est pas l'apôtre qui vient au centre ou qui appelle au secours mais les disciples viennent d'eux-mêmes pour entourer Paul. Cela montre également tout l'intérêt qu'ils portent à ce que vit leur frère.

Trop souvent, des frères ou sœurs sont à terre et l'église doit dépasser un programme de réunions car la communion fraternelle doit être une véritable protection pour ceux qui sont en souffrance. Et c'est l'apôtre qui rappellera de porter celui qui est faible. S'il le dit, c'est qu'il l'a vécu lui-même.

Portons de l'intérêt à nos frères et sœurs et sachons entourer et protéger ceux qui sont en peine.


Fort de ce soutien, Paul va se lever. La communion fraternelle doit être un moyen pour être renouvelé et fortifié.

Paul vient d'être lapidé, il est quasiment mort. Les disciples l'entourent et leur simple présence va redonner les forces nécessaires à Paul. C'est un vrai miracle ce que la communion fraternelle va produire à ce moment précis.

On sous-estime souvent la puissance de la communion fraternelle, la force qu'il y a d'être dans la présence des frères et soeurs. On s'attend naturellement et logiquement à voir Dieu nous fortifier dans sa présence mais la communion fraternelle est aussi un moyen d'être fortifié.

Cherchons, recherchons et favorisons la communion fraternelle. C'est ainsi qu'on verra nos forces être renouvelées.


Paul entra dans la ville. Une chose insensée. Paul a échappé de peu à la mort après une forte opposition dans cette ville. Paul va trouver le réconfort et la protection dans la communion fraternelle. Il sera fortifié parmi les disciples. Et au lieu d'aller en lieu sûr, Paul retourne dans la ville d'où il a été rejeté.

Pourquoi cette folie? Parce que la communion fraternelle renouvelle la foi. Il est doux et agréable de demeurer ensemble car notre foi, qui parfois faiblit, en ressort renouvelée. Le mot entourer est le même mot que celui utilisé lorsque Israël fait le tour de Jéricho. C'est une démonstration de leur foi et ils ont marché ensemble autour de la ville. Ils ont marché dans les plans de Dieu malgré les oppositions.

Et dans l'adversité, face aux oppositions, au milieu des épreuves, nous avons besoin de vivre la communion fraternelle afin de marcher dans les plans de Dieu par la foi car c'est là que nous verrons les forteresses tomber.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout