Le miracle de la multiplication des pains et des poissons

Jean 6.11 : « Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même les poissons, autant qu'ils en voulurent ».


Ce miracle de la multiplication des pains et des poissons nous rappelle combien Dieu est le Dieu de la provision, il est l'Eternel qui pourvoit. Mais ce passage nous rappelle aussi l'importance de rendre grâce, cultiver le remerciement pour ce qu'on a et pour ce que Dieu accordera.


On voit d'abord que Jésus a prit les pains. Ces pains sont ceux de ce jeune garçon qui était dans la foule. Cela nous montre que si Dieu est le Dieu créateur, qui est capable de composer à partir de rien, il veut néanmoins multiplier ce que nous serons prêts à lui donner.

Oui Dieu entend nos prières et nos désirs intérieurs de voir la bénédiction abondante mais nos prières, nos désirs intérieurs doivent se matérialiser extérieurement. Le jeune garçon aurait pu garder pour lui sa nourriture, il aurait voir dans ces pains et poissons ce qui lui était nécessaire et essentiel mais il le donne à Jésus. Il ne donne pas qu'une partie mais il donne tout et il recevra en retour tellement plus que ce qu'il avait initialement.

Dans ce qui nous semble essentiel, prioritaire, être le plus important dans nos vies… sommes-nous prêts à tout donner au Seigneur ? Nous abandonner au Seigneur c'est l'assurance de voir Dieu bénir abondamment et de recevoir tellement plus en retour.


Jésus va ensuite rendre grâces. A plusieurs reprises, Jésus rend grâces de ce qu'il a entre ses mains comme ces pains mais il rend grâce de ce que Dieu l'exauce toujours comme devant le tombeau de Lazare mais aussi lors de cette multiplication, dans ce miracle que Dieu va permettre.

Certains fêtent Thanksgiving et au-delà d'un moment dans l'année, apprenons à cultiver l'action de grâces, remercier Dieu de ce qu'il nous a accordé chaque jour mais aussi de ce qu'il va nous accorder par sa grâce.

Jésus nous donne l'exemple et si Jésus rend grâces à son Père de ce qu'il a et de ce qu'il va avoir, à combien plus forte raison nous devons progresser dans les actions de grâces que nous devons exprimer à Dieu. Ce que nous avons, ce que nous sommes, ce dont nous jouissons, rien ne vient de nous mais tout nous vient de Dieu, tout n'est que grâce.

La grâce de Dieu abonde tellement que la foule va recevoir et manger autant qu'elle le voulait. La provision de Dieu ne se limite pas à une quantité prédéfinie mais la grâce de Dieu abonde et se répand autant que nous le voulons. Voulons-nous recevoir encore du Seigneur? Aspirons à vivre encore plus la grâce de Dieu mais apprenons à toujours lui dire merci pour tous ses bienfaits.


Jésus a distribué la nourriture à tous ceux qui étaient assis. La foule qui a reçu du Seigneur, cette foule qui voit le miracle, c'est cette foule qui suivait Jésus, qui venait à Jésus et qui s'assoit auprès de Jésus. Et nous sommes appelés à être comme cette foule.

Toujours prêts à suivre Jésus. L'appel du Seigneur demeure. A plusieurs reprises Jésus invite Pierre à le suivre et notre engagement à le suivre doit rester un engagement de tous les instants et pas d'un instant.

Toujours prêt à venir à Jésus. Littéralement le verbe venir signifie avoir une place. Nous cherchons souvent à avoir une place humaine, une place élevée, une place que nous pensons mériter mais notre place se situe avant toute chose près du Seigneur, en venant toujours à lui et c'est seulement là qu'on pourra s'épanouir et être heureux.

Toujours prêts à s'assoir auprès du Seigneur. Si on veut recevoir nous devons nous assoir, nous abaisser, nous humilier et nous soumettre au Seigneur. C'est dans cette attitude de soumission et d'écoute du Seigneur que nous pourrons recevoir l'abondante bénédiction de Dieu dans nos vies.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout